Découvrez les 10 erreurs à éviter

Bruno Caillard

Construire une terrasse en bois est relativement facile. Cela ne demande pas une grande adresse ni une force physique exceptionnelle. Mais les pièges de conception sont nombreux. En voici quelques uns.

Ce qu’il ne FAUT PAS FAIRE :

1. Ne rien préparer et improviser sur le chantier

Non, la conception d’une terrasse en bois doit être soigneusement pensée. Il est préférable de faire les plans avant de commencer, de faire les bons choix de matériaux.

Donnez-vous quelques mois de réflexion et de recherche. Pour cela, l’automne et l’hiver sont de bonnes saisons, en attendant la belle saison pour démarrer le chantier.

Réalisez les plans de votre terrasse dans les détails, lambourde par lambourde, planche par planche. En entrant dans les détails, c’est là que vous allez vous rendre compte que vous n’avez pas pensé à tout. Réaliser des plans de détails permet d’anticiper les problèmes. Ainsi le jour de la construction, vous allez vite car vous avez déjà pensé aux difficultés. Et cela vous évitera de défaire pour refaire.

A découvrir avec le guide

Page 53 : Comment faire la conception détaillée de votre terrasse en bois ?

Commander le Guide

2. Ne pas faire de plans, ne pas réfléchir à ses besoins

La plupart des gens font un simple rectangle devant la porte du salon sans plus réfléchir. C’est effectivement la solution qui s’impose le plus souvent. Mais dans beaucoup de cas, un peu d’originalité sublime le résultat final.

Par exemple, quelques courbes, sans exagération, permet de sublimer le résultat final.

Il faut aussi penser à l’orientation des lames, qui a un impact important sur l’esthétique et le feeling global de la terrasse.

A découvrir avec le guide

Page 43 : Des idées et des conseils pour déterminer les dimensions, les formes et les aménagements de la terrasse

Commander le Guide

3. Choisir une essence de bois fragile

Tous les bois ne peuvent pas être utilisés à l’extérieur. Certains pourrissent très rapidement.

Les essences de bois sont classées suivant le risque :

  • Classe 1 à 2 : usage intérieur uniquement.
  • Classe 3 : humidification temporaire. Séchage complet de façon régulière.
  • Classe 4 : humidification permanente.
  • Classe 5 : Contact avec la terre ou environnement marin.

Pour une terrasse en bois, on peut utiliser des bois de classe 3, tel que le Douglas, mais moyennement des règles précises de mise en œuvre.

Les lames en bois exotique sont généralement de classe 4.

A découvrir avec le guide

Page 56 : Quels sont les bois utilisables pour une terrasse ? leurs caractéristiques, leur classe de risque, leurs défauts, leurs prix, etc.

Commander le Guide

4. Acheter du bois sans vérifier sa provenance

De grandes quantités de bois, notamment tropicaux, proviennent d’exploitations sauvages. Des forêts primaires disparaissent entièrement, disparition d’espèces animales, appauvrissement de la population.

Que laisserons-nous à nos enfants ? On ne peut pas être honnête avec soi-même en disant que le problème c’est les autres, que l’on n’est qu’une goutte d’eau dans un Océan, que c’est aux gouvernements de régler le problème.

Il n’est pas question ici de vous culpabiliser mais de vous informer. Un achat raisonné, en toute conscience, a cette valeur particulière qu’un achat aveugle et égoïste n’a pas.

Exigez un bois labellisé ou de production locale.

A découvrir avec le guide

Page 57 : Que valent les labels (FSC, PEFC) ?
Page 61 : Les essences locales comme alternative. Quels bois locaux peuvent être utilisés en terrasse ?

Commander le Guide

5. Choisir un système de fixation inadapté

Il existe de nombreux systèmes de fixation (clou, vis, invisible, etc.). Tous ont leurs avantages et inconvénients spécifiques. Un mauvais choix peut conduire à la catastrophe.

Par exemple, nous réservons les fixations invisibles par clips pour les bois composite, ou pour les bois stables.

Nous préférons les classiques fixations par vis inox qui n’offrent que des avantages si cela n’est qu’elles sont visibles.

A découvrir avec le guide

Page 78 : Bien choisir son système de fixation. Les pièges à éviter.

Commander le Guide

6. Sous-dimensionner la structure

Des lambourdes ou solives trop petites ou trop écartées, c’est une terrasse qui plie sous le poids des usagers. Sensation désagréable et inquiétante. Au pire, il y a un risque de rupture. Attention à l’accident.

A découvrir avec le guide

Page 99 : Comment bien déterminer le type de structure, les dimensions et l'écartement des poutres, solives et lambourdes

Commander le Guide

7. Sur-dimensionner la structure

C’est un surcoût important et inutile. C’est beaucoup plus de travail sur le chantier. c’est du gâchis.

A découvrir avec le guide

Page 99 : Comment bien déterminer le type de structure, les dimensions et l'écartement des poutres, solives et lambourdes

Commander le Guide

8. Se contenter d’une simple fiche bricolage

On trouve parfois dans les grandes surfaces de bricolage ou en téléchargement sur Internet, des petites fiches bricolage. Ces fiches ont pour but de vendre des matériaux mais sont bien insuffisantes pour envisager de construire sérieusement sa terrasse en bois. Si le guide de construction des terrasses en bois fait près de 330 pages, c’est pour de bonnes raisons.

9. Déterminer un écart entre lames au "petit-bonheur-la-chance"

Lorsque vous allez fixer vos lames sur les lambourdes, il faudra respecter un écart précis entre les lames, généralement entre 3 et 10 mm.

Bien souvent, le poseur amateur se contente des informations que le vendeur de matériaux lui a conseillées, ou de ce qu’il a trouvé sur Internet. C’est une erreur. Pourquoi ?

Le bois est un matériau sensible à l’humidité. A l’automne, les lames de terrasse gonflent et se resserrent les unes contre les autres. Si elles ont été fixées trop près les unes des autres à la saison chaude, elles peuvent venir à se toucher et c’est toute la terrasse qui gondole. Sous la contrainte, les lames sont déformées ou arrachées.

En été, elles s’écartent les unes des autres. Si elles ont été fixées trop loin les unes des autres à la saison humide, l’écartement à la saison sèche peut devenir impressionnant et inesthétique.

Le guide vous permet de choisir l’écartement optimum en fonction de plusieurs paramètres.

A découvrir avec le guide

Page 139 : Comment bien déterminer l'écartement entre les lames

Commander le Guide

10. Acheter des Matériaux Discount

Qu’on la fasse faire ou qu’on la réalise soi-même, le prix d’une terrasse en bois reste cher. Aussi, il est très tentant d’essayer de faire des économies sur le budget Matériaux.

C’est une grosse erreur ! Vous allez passer beaucoup de temps et d’effort dans votre terrasse. Autant réaliser votre projet avec des matériaux de qualité. Puisque vous faîtes des économies sur la main d’œuvre, choisissez des bons matériaux.

De plus, les matériaux au rabais n’ont pas la même durée de vie que les matériaux de qualité. Par exemple dans les bois composite, on trouve beaucoup de produits Made-In-China dont la composition des résines est plus que douteuse.
Et dans les bois exotiques, on trouve énormément de bois contenant de l’aubier ; durée de vie : 5 ans maximum.
Regardez-bien. Les bois Discount ont souvent de faibles épaisseurs. En dessous de 21 mm, méfiance !
Idem pour la largeur, des lames de terrasse dignes de ce nom doivent faire au moins 10cm de large.
Méfiez-vous aussi des planches rainurées sur les deux faces. Les rainures sont souvent employées pour masquer la mauvaise qualité du bois. Et contrairement à une idée reçue, elle augmente la glissance du bois et accélère le développement des mousses et champignons.

On trouve ces matériaux Discount dans les grandes surfaces de bricolage et sur certains sites e-commerce.

Alors où trouver des matériaux de qualité et faire de bonnes affaires ?

  • Chez les revendeurs spécialisés, proches de chez vous. Mais souvent les prix y sont élevés.
  • Sur Internet. Et oui, c’est là que l’on fait les meilleures affaires et que l’on trouve toute l’année des produits professionnels. Mais choisissez un site qui favorise la qualité. Fuyez les discounteurs.

Notre Sélection de Matériaux

Le Grand Guide Edition 2017


Je construis ma terrasse en bois dans les règles de l’art, en toute sérénité.

Le Guide à télécharger, 330 pages A4 couleur, des centaines d’illustrations et de photos, des plans,
chez vous dans quelques minutes

Obtenir le Guide