Aide à la conception de plan de terrasse

Manitra

Ce guide est conçu pour servir de référence PRATIQUE pour les dessinateurs, il faut que chacun suive les étapes pour ne pas perdre de temps ni pour vous ni pour moi dans les corrections.

Introduction :

Les projets de conception terrasse sont des projets rassemblant ET calcul de structure, ESTHETIQUE ET ECONOMIE.
Les calculs de structure sont faciles avec l’utilisation des guides de construction que Bruno a mis au point.
Maintenant c’est l’histoire d’esthétique qui nous prend toujours des problèmes. ET simultanément, on a aussi en charge d’aider le client dans l’économie de son budget, c’est-à-dire, réduire au maximum les chutes (pertes) en matériaux non utilisées.

1. Lecture et compréhension de la discussion avec le client

Il est essentiel de lire la discussion entre le client et moi-même. Dans celle-ci se trouve tous les points nécessaires à la conception : type de structure, hauteur des seuils, sens des lames, points spécifiques, dimensions, etc. Il faut, en lisant, voir et revoir les images et les plans des maisons du client.

2. Conception du bâtiment

Avec les plans de la maison donnée par le client, faites le bâtiment avec sketchup en travaillant dans une seule calque. N’oubliez-pas de bien cerner toutes les dimensions car de là commence l’exactitude de nos dimensions en complément avec celles que le client donnent.

3. Surfaçage de la terrasse avec des lignes

Après le bâtiment, créez la surface de la terrasse en prenant les dimensions de la terrasse à faire avec des lignes et d’autres outils sur sketchup. Ceci permet de vous baliser tout au long de la conception.

4. Mise en place des éléments sur le fichier sketchup

Après le surfaçage, créez les éléments de la structure à la bonne taille. Prenez des éléments de solives et de lames sur des projets antérieurs et ajustez-les à la bonne taille. Vous pouvez utiliser les outils : pousser-tirer ; ou échelle.

5. Calculs des entre-axes et portée des éléments (calcul de structure)

Avec le guide de construction de Bruno, vérifiez et calculez les portées et entre-axes des poutres, solives et lambourdes. Là vous avez des dimensions maximales que vous ne devez pas excéder à n’importe quelle condition.

6. Simulation des agencements des éléments

Là, vous passez à l’utilité de ce guide, LA PRATIQUE.
Avant toutes choses, penser à ESTHÉTIQUE et ECONOMIE pour tous projets.
Commencer par l’agencement des lames sans les couper. En fait, il faut éviter de couper les lames autant que possible pour éviter qu’il y ait beaucoup de chute et donc des pertes inutilisables.
Pour les aboutages des lames, vous allez les couper en deux, en trois ou en quatre etc, et toujours éviter au maximum que des longueurs de chutes ne soient plus inutilisables.
Penser aussi à l’ESTHETIQUE, les aboutages des lames doivent bien concorder à l’ensemble de la terrasse, il faut de la symétrie et non des aboutages n’importe où et n’importe comment.

Parfois, il faut plusieurs formules pour un projet mais il faut beaucoup tâtonner toujours en pensant ESTHETIQUE et ECONOMIE.

7. Conception de la terrasse

Maintenant, avec une bonne formule des lames de terrasse, il faut voir les emplacements des solives et autres éléments.
Calculer, en divisant en nombre égale et en ne dépassant pas les entre-axes pré-calculés, les entre-axes finaux. Généralement, ceci peut être bien en-dessous de l’entre-axe des graphes dans le guide (ce n’est pas grave).
A ce moment, vous pouvez constater que les formules des aboutages ne correspondent pas mais vous pouvez encore revoir votre formule autant de fois que cela vous est nécessaire.

8. Vérification des points difficiles de la terrasse

Parfois, il y a des points difficiles sur votre projet, essayez de revoir ces points, le mode de fixation des solives, répartition des plots, des solives, escalier, mais généralement c’est le mode de fixation qui est toujours à bien voir, etc.

9. Création des scènes

Quand vous voyez que vous avez bien terminé la conception, créez les scènes avant de me remettre le fichier sketchup pour les corrections.
Pour ce faire, créez en même temps des scènes et avec cela une calque par scène pour cotation.

Soyez bien clair, dégagez les cotations dans des zones bien claires. Vous pouvez modifier les tailles des cotations en fonction de ce qui est jugé clair.
Une scène avec des cotations qui sont à moitié vue ne sont pas bien. Comme dans tous autres plans, une scène comprend des cotations qui se trouvent à l’intérieur de la zone de dessin.

10. Exportation des images

Après correction, vous pouvez exporter les images à la largeur 960 qui entre directement dans une feuille Word au paysage. Toutes les images des plans doivent être en paysage, c’est toujours plus clair.

11. Relevé des éléments de la terrasse (nomenclature)

Les plans faits, continuez par relevé la nomenclature des éléments de la structure.

12. Calcul de devis

Après la nomenclature, passez au devis.
Servez-vous de la nomenclature pour avoir la meilleure récupération des chutes possibles.
Utilisez des couleurs en repérant, à partir des chutes, les longueurs d’autres éléments qui peuvent être récupérées.

Cet exemple montre les cas suivants :
La chute d’abord c’est la différence entre la longueur commerciale de la lambourde avec la longueur à découper.
La chute colorée en Jaune est récupérée pour constituer l’élément en jaune dans la colonne longueur. C’est pour cela qu’il n’y a plus de chute correspondant à ces éléments récupérés.
Et ainsi de suite.
De même que pour les formules des aboutages, il y a toujours des formules pour trouver la plus petite quantité d’éléments à commander. Donc n’hésiter pas, aussi, à créer 2 ou 3 fichiers Excel pour trouver la plus petite quantité.
Pour les prix, je demande toujours au client les prix des éléments qu’ils ont trouvés. Regardez bien les unités car elles sont soient au ml (mètre linéaire), soient unitaire (x euro/unité), etc. Si le client ne donne pas le prix de ses éléments, vous ferez avec le devis des boiseries au mètre cube de bois en utilisant 450 euro/m3.

Cas particulier :

  • Pour les platelages qui sont en obliques :
    - Il faut toujours avoir des solives suivant les extrémités pour pouvoir supporter les extrémités des lames.
    - Les entre-axes doivent aussi être diminués car avec l’oblique la portée de la lame augmente. Donc il faut aussi vérifier que l’entre-axe entre support suivant l’oblique ne dépasse pas l’entre-axe maximal admissible.

REMARQUES :

  • Une dernière remarque, NE FORCER JAMAIS LES IMAGES, poser moi des questions s’il y a des hésitations persistantes. Un client bien content pour son dossier peut en parler à un autre. Et donc des revenus intéressants pour chacun de nous.
  • N’oubliez jamais qu’on a des timings à respecter auprès des clients.

Merci et Bonne conception à tous