Invisible ou apparente ?

Bruno Caillard

Il existe trois grandes catégories de systèmes de fixations :

  • les fixations apparentes : c’est la méthode standard qui consiste à utiliser des vis traversant les lames par le dessus.
  • les fixations invisibles : les lames sont fixées par le dessous ou sur la tranche par le moyen de clips ou crochets. Cette technologie est apparue récemment, consécutivement à l’engouement du public pour les terrasses en bois.
  • les fixations sur panneaux : les fixations sont là aussi invisibles mais cette technique mérite une catégorie à part. Les lames sont assemblées par ensemble de plusieurs pour former un panneau. Les panneaux sont donc préfabriqués en usine ou à l’atelier puis sont fixés sur le chantier. Le caillebotis est un exemple de panneau préfabriqué. C’est une méthode traditionnelle, utilisée par certains professionnels mais moins répandue que les deux précédentes catégories.

Chaque catégorie a ses avantages et inconvénients respectifs que nous verrons en détails plus loin. Mais le choix entre l’une ou l’autre est souvent plus une affaire de goût esthétique personnel.

Les fixations invisibles et les panneaux préfabriqués permettent d’obtenir une terrasse à l’aspect homogène et net. Alors que certains apprécient l’effet dynamique créé par l’alignement des vis inox sur une terrasse ; tel l’effet de rythme produit par de beaux et fins boutons de nacre sur une chemise en soie. Paradoxalement, l’effet visuel produit par des vis sera plus compatible avec l’environnement naturel du jardin alors que l’aspect des lames nues évoquera l’ambiance policée d’un salon intérieur. Des fixations invisibles peuvent donc favoriser l’effet de continuité entre un salon et une terrasse attenante, renforçant l’impression de "dedans-dehors" très en vogue ces temps-ci.

Que font les autres ? Il semble que le choix des fixations invisibles soit à la mode chez le client final (l’utilisateur) depuis quelques années. Alors que les fixations apparentes font encore recette chez les architectes.

Hormis le critère subjectif de l’esthétique, certains critères sont à prendre en compte avant de faire un choix :

  • Le prix : le poste Fixation peut représenter un coût non négligeable. Les fixations invisibles ont souvent un surcoût par rapport aux fixations apparentes qui peut s’avérer rédhibitoire pour certains clients.
  • La facilité de mise en œuvre : c’est la grande force des fixations invisibles.
  • L’outillage : les fixations invisibles sont généralement conçues de façon à pouvoir être posées avec un outillage basique.
  • La disponibilité du produit de fixation : les fixations invisibles sont en majorité distribuées par des réseaux commerciaux spécialisés. Il n’est pas toujours évident de trouver un revendeur au coin de chez soi et l’achat sur Internet a cet inconvénient spécifique qu’il est difficile de se faire une idée du produit sans l’avoir touché. Alors que la vis inox est un produit hyper standard que l’on trouve chez le quincaillier du village.
  • La maintenance après pose : le bois est un matériau vivant. Il est probable que certaines lames nécessiteront un remplacement et cela peut arriver plus vite que prévu. Certaines fixations invisibles nécessiteront un démontage quasi-complet de toutes les lames, juste pour en remplacer une seule. Alors qu’une lame à remplacer fixée avec des vis apparentes en inox sera démontée en quelques secondes.
  • La solidité : une terrasse en bois peut être soumise à de fortes contraintes, passages incessants, aller et venues des bouts de choux chevauchant leur trottinette, passage de véhicules, de grosses tondeuses autoportées, voire de tracteur ou d’engin de chantier (si, si), soirées dansantes, entreposage de matériaux lourds, travaux de bricolage, etc. Dans certains cas extrêmes, certaines fixations invisibles en plastique ou en matériaux synthétiques peuvent ne pas avoir une résistance suffisante et finir par lâcher.
  • La pérennité : Il s’agit de la solidité dans le temps. Même si une terrasse en bois n’est pas soumise à des fortes contraintes mécaniques ponctuelles, la succession des saisons, les effets du gel, de l’humidité, de la chaleur ou du soleil (UV) peuvent avoir des effets néfastes sur les moyens et long termes. Certaines fixations plastiques peuvent devenir cassantes sous les effets conjugués du gel et des UV. Certaines fixations métalliques, autres que l’inox, peuvent s’oxyder si elles ne sont pas de bonnes factures.

Finalement, le choix d’un type de fixation n’est pas si évident que cela. C’est pourtant un élément crucial très important car il conditionne la réussite du projet dans le temps. Pour vous aider, nous allons passer en revue tous les types de fixations et étudier leurs avantages et inconvénients respectifs. Un tableau comparatif) en fera la synthèse.

Clips invisible pour lame de terrasse

Grand Guide 2020

Je construis ma terrasse dans les règles de l’art, en toute sérénité.

Téléchargement

Le Guide à télécharger (ou en version papier), 330 pages A4 couleur

Espace Membre réservé

Vidéos, outils, forums privés

Outils de calcul

Pour déterminer les dimensions des pièces de votre structure


Vidéos tutos

Vidéos exclusives en HD, réservées aux membres

Composants SKETCHUP

Bibliothèque de composants SKETCHUP spécial Terrasse Bois, etc.

Assistance

Forums privés, l’auteur vous répond en direct


Plus d'infos


Voir et comparer toutes nos offres