Lames en Massaranduba L’alternative à L’Ipé

Bruno Caillard

Les bois exotiques sont à la mode. Mais les prix explosent.
Le Massaranduba est-il une bonne alternative face à l’Ipé ?

Voici un extrait gratuit du guide de construction :
Le Massaranduba - ou Maçaranduba -

est aussi connu sous l’appellation "Balata rouge". C’est un feuillu poussant abondamment en zone tropicale, dans toute l’Amérique du sud. Il est régulièrement disponible. Il offre des qualité très séduisantes, certes un peu en retrait par rapport à l’Ipé mais son prix est aussi beaucoup plus attractif.


Aspect visuel

Le grain fin du Maçaranduba

Grain  : fin. Aspect de surface homogène et net. Encore plus que l’Ipé.

Aubier  : L’aubier correspond à la périphérie du tronc. Cette partie du bois est généralement beaucoup plus sensible aux champignons et aux insectes xylophages. On évite l’utilisation de l’aubier en extérieur.
Dans le cas du Massaranduba, l’aubier est brun rosé et se distingue bien du duramen. Le duramen, c’est-à-dire la partie centrale du tronc la plus dure et la plus résistante, est brun rouge à violacé très foncé.

Contrefil  : quasi absence de contrefil. Fil très droit. Cela signifie que les fibres ne sont pas ou peu arrachées en surface, par le passage des outils d’usinage. Risque d’échardes très faible.

Caractéristiques mécaniques

La résistance du Massaranduba est exceptionnelle. Il est plus flexible que L’Ipé.

Sa dureté est très élevée. Un tout petit moins élevée que l’Ipé.
Pour donner un ordre d’idée, le Massaranduba est 4 fois plus dur que le Chêne. Les anglo-saxons l’appelle "Bullet Wood" ; littéralement le bois pour fabriquer des balles de fusil. Impressionnant non ?

Concrètement, cela signifie que les lames de terrasse en Massaranduba sont les plus résistantes aux passages piétonnier. Les tables et les chaises en marqueront pas le sol.

Propriétés


Lames en Maçaranduba

Stabilité  : C’est un peu la talon d’Achille du Massaranduba. Il est considéré comme peu stable en service. Cela signifie qu’en séchant, ou en reprise d’humidité, il peut subir des déformations. Il est donc très important de soigner les ancrages.
Des gerces peuvent aussi apparaitre.

Retrait  : Il est plus important que l’Ipé. Le retrait correspond à la diminution du volume du bois au séchage. Avec la reprise d’humidité, le bois regonfle comme une éponge. C’est pour cette raison qu’il faut ménager des joints et des espaces.


ATTENTION : pour les deux raisons précédentes, instabilité et retrait élevé, on évitera l’emploi du Maçaranduba en fixation par clips.


Masse volumique  : C’est un bois lourd de densité 1,05. Donc, il ne flotte pas sur l’eau. Surprenant pour du bois, n’est[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Aspect visuel
  • Caractéristiques mécaniques
  • Propriétés
  • Disponibilité
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Lames en Maçaranduba
  • Le grain fin du Maçaranduba
  • Le Massaranduba -  ou Maçaranduba -


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE

Grand Guide 2017

Je construis ma terrasse dans les règles de l’art, en toute sérénité.

Le Guide à télécharger (ou en version papier), 330 pages A4 couleur

Espace Membre réservé

Outils de calcul de structure

Vidéos tutos HD exclusives

Bibliothèque de composants SKETCHUP spécial Terrasse Bois, etc.

Forums privés, l'auteur vous répond en direct


Plus d'infos


Voir et comparer toutes nos offres