Remplacer une lame

Bruno Caillard

Durant les premières années de vie de votre terrasse, certaines lames pourront avoir un comportement inattendu : voilement, tuilage, apparition de fentes, gerces. La plupart du temps, cela n’aura qu’un impact visuel. Et le choix du remplacement des lames dépendra de votre tolérance aux défauts esthétiques. Mais dans d’autres cas plus rares, certaines lames pourront devenir dangereuses. Là le remplacement est inévitable. La nouvelle lame mise en place présentera une différence de teinte par rapport aux anciennes lames. Il faut alors être patient et au bout de quelques mois, il y aura un retour à l’uniformité.

Cas des fixations invisibles

La facilité et la méthode dépendent du produit lui-même. Avec certains systèmes, une lame peut être remplacée unitairement sans toucher aux autres. Avec d’autres systèmes, il faudra parfois démonter toutes les autres lames. Pour plus de précisions, se reporter au Tome 2.

Cas des vis

Avec les vis, aucun problème de démontage a priori. Néanmoins, avec certaines essences très tanniques, les vis peuvent être comme « collées ». De plus, certaines vis peuvent avoir été insérées en force et/ou être fragilisées. Alors il arrive que des vis viennent à casser lors du dévissage.

Quatre cas de figures :

  • La tête de la vis a cassé. Dans ce cas, continuez le dévissage des autres vis de la lame. Vous vous retrouvez avec un corps de vis inséré dans le bois sans tête de vis. Prenez une pince plate et essayer de dévisser la vis. Cela n’est pas une manœuvre facile. Il faut essayer d’appliquer une rotation dans l’axe du corps de la vis. Si la force de rotation n’est pas bien axée, vous risquez de casser la vis. Et vous vous retrouvez dans la situation suivante.
  • Le corps de la vis a cassé au ras de la lambourde. Vous vous retrouvez avec l’extrémité du corps de la vis insérée dans la lambourde sans aucune prise possible. Soit vous passez au cas de figure suivant, soit vous essayez de retirer cette épine métallique. Pour cela, vous pouvez tenter de découvrir l’extrémité de la vis à l’aide d’un ciseau à bois, jusqu’à ce qu’une pince puisse tenir prise. Vous vous retrouvez ainsi dans le premier cas. Pour le revissage d’une nouvelle vis au même endroit, vous pouvez utiliser une vis plus longue ou reboucher l’emplacement à l’aide d’une pâte à bois spéciale extérieure.
  • Vous ne parvenez pas à retirer l’écharde ou votre intervention précédente s’est soldée par un charcutage irréversible. L’emplacement n’est donc plus utilisable pour une nouvelle vis. Dans ce cas, il suffit de décaler l’emplacement de la vis remplaçante de quelques mm. Le défaut d’alignement par rapport aux autres vis ne devrait pas trop se voir.
  • Si c’est la tête de vis qui est abîmée et que l’embout n’a plus prise – c’est souvent le cas avec les têtes cruciformes – il faut utiliser un extracteur de vis.

Cas des pointes

L’utilisation d’un pied de biche est nécessaire mais il faut prendre appui sur les autres lames sans les abîmer. De plus, il faut insérer le pied dans l’espace entre les deux lames et on est sûr de toucher la lame adjacente. Pour éviter le massacre, prenez une cornière métallique en L et posez-la sur la lame saine. Le pied de biche prend appui sur la cornière. La cornière doit faire au moins 1 mm d’épaisseur mais laissez suffisamment d’espace entre la cornière et la lame à soulever.

Grand Guide 2020

Je construis ma terrasse dans les règles de l’art, en toute sérénité.

Téléchargement

Le Guide à télécharger (ou en version papier), 330 pages A4 couleur

Espace Membre réservé

Vidéos, outils, forums privés

Outils de calcul

Pour déterminer les dimensions des pièces de votre structure


Vidéos tutos

Vidéos exclusives en HD, réservées aux membres

Composants SKETCHUP

Bibliothèque de composants SKETCHUP spécial Terrasse Bois, etc.

Assistance

Forums privés, l’auteur vous répond en direct


Plus d'infos


Voir et comparer toutes nos offres