Historique

Bruno Caillard

Etant introduit en France que très récemment, le bois composite a tout de suite été perçue comme le matériau par excellence pour remplacer le bois naturel dans la réalisation de sa terrasse. Mais avant d’atteindre un tel niveau de performance, il a dû passer par diverses péripéties pour ne dire que depuis sa création, on est déjà à la quatrième génération de bois composite.
Voici un extrait gratuit du guide de construction :

La première génération de bois composite
Le bois composite a été inventé en 1975 par Nishibori Sadao, un japonais qui était à l’époque un négociant en bois exotique. Durant un voyage en Indonésie, il fut confronté à une déforestation abusive, massive et incontrôlée d’une forêt primaire. Souhaitant ainsi préserver les grandes forêts tropicales, il voulut proposer une alternative écologique. Nishibori Sadao s’est alors investi dans l’invention d’un substitut des bois tropicaux, alliant qualité et respect de l’environnement. C’est ainsi que la première génération de bois composite a vu le jour. Il ne s’agissait alors que de planches pleines destinées au platelage des planchers extérieurs.

La deuxième génération de bois composite
La deuxième génération, quant à elle, n’a fait son apparition qu’en 1992 grâce à l’extrusion de lames durables à structure alvéolaire développée par les ingénieurs japonais. Ce nouveau procédé a rendu le bois composite à la fois plus solide, plus stable, plus léger, plus économique, plus facile à mettre en œuvre et plus résistant à l’humidité. Ils sont alors sous forme de profilés alvéolaires permettant d’accroître considérablement leur portée. Etant alors sous le monopole japonais, leur utilisation commença ensuite à se répandre petit à petit dans le monde entier pour arriver en Europe au début du troisième millénaire. Cependant, ce n’est que récemment que le bois composite est arrivé en France.
La troisième génération de bois composite
Viens ensuite la troisième génération de bois composite en 2006. Les lames pleines sont alors sous forme de profilés micro-cellulaires, bien plus performantes que les précédentes générations. Les bois composites imitent à la perfection le bois exotique et sont facilement recyclables. Par ailleurs, la masse volumique du bois composite est passé de 1 270 kg/m3 à 750 kg/m3. Ce regain en légèreté facilita encore plus leur mise en œuvre.

Concernant les terrasses en bois composite, les premières lames n’ont été extrudées qu’au tout début des années 90 aux Etats-Unis. Les américains ont également participés activement aux innovations et au perfectionnement des lames de terrasse en bois composite, notamment avec un nouveau procédé d’extrusion qui est la co-extrusion accaparant à peu près 80% des marchés de composite.

La toute nouvelle et dernière génération en date est apparue il y a quelques années sous le nom de bois hybrides ou Wood Hybrid Systems (WHS). Ils sont issus de la nouvelle technologie qui permit la fusion du noyau d’aluminium avec une peau de bois composite. Ainsi, l’âme des profilés est constituée d’aluminium léger et stable.Le bois composite est alors devenu encore plus léger et plus performant dans la mesure où sa durée de vie s’est extrêmement allongée. De plus, il est insensible à tous les types de climat, aux champignons et aux termites de tout genre, mais surtout il est imputrescible et ne[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • La première génération de bois composite
  • La deuxième génération de bois composite
  • La troisième génération de bois composite


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE