Normes de fabrication des bois composites

Bruno Caillard

Comme on l’a dit précédemment, le bois composite est un produit et un matériau jeune. Sa fabrication et sa composition varie d’un producteur à l’autre, d’un pays à l’autre et d’un continent à l’autre. Cela ne veut guère dire que chaque fabricant est libre de faire ce dont il a envie. Il y a des cadres de normalisation garantissant la qualité des produits qui doivent être respectées.

Etant donné que le produit a vue le jour au Japon, la norme principale qui standardise


le produit est issue de la norme industrielle japonaise, la JIS A 5741 qui est la norme des bois composites recyclés. Cette norme est surtout appliquée pour les bois composites conçus avec des intrants recyclés, plus précisément avec des plastiques recyclés.
L’expansion du produit et l’évolution des techniques de fabrication et du produit lui même ont amené les chercheurs et les fabricants à mettre au point une standardisation internationale. C’est ainsi qu’à partir de la norme industrielle japonaise, la norme NF EN-15554 et la norme BS 15 554 ont vu le jour et proposent une standardisation concernant la fabrication des bois composites à l’échelle mondiale.
Ces normes traitent de tous les aspects du produit, allant de la qualité des intrants jusqu’à la spécification des dimensions du produis tout en abordant les procédures de fabrication. On ne parlera pas en détail de cette norme vu que le contenu des chapitres traitant de ces normes comportent plusieurs centaines de pages.
L’essentiel est aujourd’hui de savoir que le produit est déjà standardisé et que tout un chacun s’accorde à dire qu’une qualité optimale du bois composite s’obtient avec une composition de fibre de bois allant entre 55 et 70 % pour une quantité de résine allant de 45 à 30%.

Certification

Le fait est que l’existence d’une norme de fabrication et de spécification technique ne garantisse pas forcément la qualité du produit s’il n’y a guère de suivi et de validation de la conformité. C’est là qu’intervient la certification des produits, une certification de conformité par rapport à la dite norme.

Ainsi, tout produit conforme à la norme est certifié par la LNE (Laboratoire


National de météorologie et d’Essai) mandaté par l’AFNOR (Association Française des Normes). Les produits certifiés portent le logo NF de la norme française sur l’emballage, sur l’empaquetage du produit, sur le document d’accompagnement (fiche de garantie, guide de pose, notice, etc) ou à défaut, directement sur les lames elles-mêmes.
Les principales caractéristiques certifiées sont : la masse volumique, l’aspect/couleur, la variation dimensionnelle et l’absorption de l’eau, le module, la flèche et le fluage en flexion, la glissance, la résistance aux chocs, la résistance au poinçonnement et la durabilité. La certification est donc source de qualité et garantie la traçabilité d’un produit à tous les niveaux, allant de l’origine des intrants venant du producteur jusqu’au revendeur.
La certification peut être effectuée par d’autres organismes étatiques et suivant l’initiative d’un groupe de personnes physiques ou morales en vue d’assurer une qualité particulière (exemple : origine des fibres de bois) ou d’un service particulier (exemple : présence d’une unité de recyclage de plastique), etc. Mais les bases de la certifications repose sur les caractéristiques susmentionnées.
Maintenant, pour être sûr d’avoir des lames qui respectent les promesses marketing, il est recommandé d’opter pour les lames flanquées d’une certification et respectant les normes.