Repeindre et raviver sa terrasse

Bruno Caillard

Vous avez procédé à un entretien de votre terrasse et malencontreusement, il y a eu une différence de prise et d’adhérence du produit très visible et très gênant. Mais alors que faire ?


Peindre la première couche de protection

La première idée qui vous vient à l’esprit est de repeindre. Cependant, comme le bois composite diffère d’un fabricant à l’autre et que la couleur est incorporée à la fabrication, l’opération est très difficile, voire même impossible.

Certains fabricants de lame composite en cosse de riz et en fibre de bambou préconisent le recours à un mélange de saturateur et de peinture (polyuréthane). Mais faute de retour d’expérience, personne ne peut attester le succès de l’opération.

Certains parlent aussi de l’utilisation d’un décapant sans produit chimique pour déposer la peinture. Il faut ensuite nettoyer à jet d’eau avant de repeindre. Le problème ici, c’est que la peinture décapée n’est que


superficielle et la peinture en profondeur et incorporée peut générer un changement de ton des couleurs appliquées.

Repeindre un bois composite est vraiment difficile et comporte des risques. Effectivement, les couches de peinture ne seront pas durables et peuvent s’écailler très rapidement. Aussi, en tant que couleur superficielle, il est difficile d’obtenir la finition souhaitée de la peinture. Cela est dû au fait de l’influence de la couleur incorporée. Le plus risqué est le fait de remettre en cause la qualité et la durabilité de votre terrasse en bois composite.

Pourquoi parle-t-on alors de repeindre et comment se débarrasser des méfaits gênant dont on parle ?


Modèle de ton sur ton

D’abord, il faut rappeler que c’est l’application des produits d’entretien qui génèrent les effets indésirables que l’on souhaite enlever. Il est vrai que l’on peut repeindre les terrasses mais pas avec de la peinture mais avec des produits d’entretien. Il est question ici de vernis, de revitaliseur, de raviveur, etc.

On parle donc de repeindre parce que l’on applique des couches pour donner un ton de couleur en plus de la recherche d’une protection pour vos lames de terrasse à partir des produits d’entretien.

Comment procède-t-on ?

D’abord, on s’assure que la terrasse soit bien propre avant d’agir. Il faut aussi s’assurer qu’il n y ait pas de traces de salissures. Au delà de cette opération, on peut donc procéder à l’application du produit d’entretien.

Pour commencer, il faut s’assurer d’avoir la première couche en bonne et du forme. Si la première couche est déjà faite et qu’elle est bien propre, on peut procéder à l’application des diverses couches pour avoir le ton et la teinte souhaités. Il est à rappeler qu’un temps de séchage de 2 heures est nécessaire entre deux applications.


Modèle de peinture en deux tons

Plus on applique les couches, plus la couleur s’accentue et devient plus foncée ou plus sombre. D’autre part, l’exposition aux rayons du soleil accélère le séchage et influe sur le ton de la couleur. De même, le décalage du moment d’application change le ton de la couleur. Il faut évidemment quelques jours, voire quelques semaines d’intervalle entre les applications pour que le ton change radicalement.

Donc, pour avoir un ton foncé, il est primordial de jouer avec le nombre de couches, le décalage de pose dans le temps et une bonne variété de séchage. Sachez que vous pouvez aller d’un ton clair vers un ton foncé en partant de la couleur initiale des lames.



Pour éviter les mauvaises surprises et surtout pour donner plus de style à votre terrasse, vous pouvez créer des peintures en mosaïque ton sur ton en variant la longueur et la largeur et en travaillant plus sur les points à traiter. A ce moment là, la limite repose sur votre esprit créatif.

En résumé, vous pouvez repeindre le bois composite mais la peinture ne sera pas durable. Le mieux est donc de jouer sur les couches de produit d’entretien pour donner plus de style à votre terrasse.