Lame alvéolée et lame pleine

Bruno Caillard

Avoir le choix est un privilège. Toutefois, pour ne pas regretter sa décision, il faut y réfléchir à deux fois et disposer de toutes les informations nécessaires afin de peser le pour et le contre. Dans cet article, nous allons vous décrire au mieux les différences entre les profils de lame composite plein et alvéolaire.
Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Pour faire une première différence entre les deux, les lames pleines, comme leur nom l’indique, se présentent toute pleines tandis que les lames alvéolées présentent de multiples petits creux que l’on appelle les alvéoles.


Lame pleine
Lame alvéolée

Composition

L’origine principale de leur différence est sans conteste le choix de leur composition, plus particulièrement la résine plastique qui est employée dans chacune d’elles.
Dans le processus de leur fabrication, on utilise en général 3 types de polymères qui sont :

Le polyéthylène ou PE

Ils ont une bonne tenue à la température sauf dans le cas où ce dernier dépasse les 75°C. Au-delà, il commence à perdre toutes ses propriétés et résistances.
Son utilisation est extrêmement répandue dans les emballages et sacs plastique.

Le polypropylène ou PP

Il a une grande inertie aux agressions chimiques et une grande résistance aux chocs.
Il est très utilisé dans la construction des automobiles, notamment avec les pare-chocs, les moteurs d’essuie-glace et les planches de bord. Son utilisation est également présente dans les tissus d’ameublement, les tapis et les moquettes mais surtout pour les matières de type bâches.

Le PVC ou le polychlorure de vinyle

Il est très résistant aux chocs, solide, présente un bon comportement face aux flammes, montre une durabilité accrue par rapport aux autres polymères et est peu sensible à la rayure.
Il est souvent utilisé dans le bâtiment et l’équIPEment de la maison en général.

Pour plus de détails sur notamment les propriétés de ces polymères, nous vous invitons à consulter l’article qui concerne les résines plastique .

Ainsi, à la base, chacun de ces polymères ont été créés afin de répondre à des utilités bien spécifiques. Puis, ils ont été introduits dans le processus de fabrication des lames composites qui se sont procurés par la même occasion ses propriétés. En outre, une lame pleine aura recours à une résine plastique PE ou PP alors que pour la lame alvéolaire, on aura uniquement recours à du PVC du fait de sa résistance extraordinaire.

Solidité

Le polyéthylène et le polypropylène, qui sont à la base utilisé en sacherie, n’ont pas une très grande solidité. Afin d’y remédier, une forte épaisseur et une grande quantité de bois sont indispensables. Ainsi, la lame aura un aspect se rapprochant du bois dans la mesure où 60 à 70 % de sa composition sera du bois. Au-delà de 70%, il sera de mauvaise qualité.
Par contre, le PVC, étant à la base solide et résistant, ne requiert qu’une proportion en bois inférieure à 55% par rapport à la masse du PVC. Une forte épaisseur comme pour le cas des PE et PP n’est donc pas indispensable d’où le profil de la lame qui est est alvéolaire.
Néanmoins, on ne peut pas tirer de conclusion sur qui des deux lames est la plus résistante dans la mesure où c’est leur composition qui assurera leur solidité. De plus, elles sont soumises à des exigences similaires quant à leur tenue au choc avant leur apparition sur le marché.

L’aspect

Comme dit précédemment, du fait de leur ratio en bois plus élevé, les lames pleines auront un aspect se rapprochant le plus du bois naturel. Mais plus le ratio sera élevé, plus il y aura de chance que le matériau perd peu à peu de sa couleur d’origine dans le temps, généralement au bout de 4 à 5 mois d’utilisation, puis se stabilisera. De par la multitude de pigments utilisables, vous aurez amplement le choix au niveau de la couleur.
D’une manière générale, les lames alvéolaires sont à fixation invisible, c’est-à-dire que les lames seront fixées par le dessous à travers des clips ou des crochets. Cette technique de fixation a pour avantage d’avoir une uniformité sur la surface et de pouvoir y circuler même à pieds nu sans pour autant courir le risque de se blesser.
Par contre, les lames pleines sont plus sujettes à des fixations apparentes. La fixation se fait donc à l’aide de vis perçant les lames par le dessus. C’est une fixation qui est appréciée par le rythme ainsi que le caractère qu’elle procure.
Ainsi, du point de vue aspect, c’est un choix personnel qui se fait en fonction des goûts esthétiques de chacun.

La mise en œuvre

Les lames pleines se travaillent assez facilement du fait de leur ductilité et de leur plus grande résistance en flexion. Elles se découpent facilement. Par contre, elles sont plus lourdes du fait de la proportion élevée de bois utilisé lors de leur fabrication. Le maillage des lambourdes doit être en conséquence plus serré et leur fixa[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Composition
  • Le polyéthylène ou PE
  • Le polypropylène ou PP
  • Le PVC ou le polychlorure de vinyle
  • Solidité
  • L’aspect
  • La mise en œuvre
  • Résistance à la chaleur
  • Le prix
  • Autres différences
  • Tableau récapitulatif
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Lame pleine
  • Lame alvéolée


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

Je deviens MEMBRE